Friday, April 17, 2015

WORTH THE HYPE? Fit Me Concealer (MAYBELLINE)

En matière de maquillage pour le teint, on peut dire que je suis une pro-CoverGirl. Mon fond de teint préféré est un CoverGirl, ma poudre préférée même chose et j'aurai pu vous dire mon correcteur préféré aussi jusqu'à ce qu'il se brise en mile morceaux dans ma salle de bain. Car le gros point négatif des produits pour le teint de la marque est qu'ils sont en verre. Bon pas tous mais une grande partie. Et sachant que je suis maladroite, surtout le matin quand je viens de me réveiller, ça ne fait pas bon ménage. Alors il a fallu lui trouver un remplaçant. Ca tombait plutôt "bien", car ça fait un moment que j'ai envie d'essayer le fabuleux, fameux, grandiose, magnifique : 

Fit Me Concealer de Maybelline.  

J'en ai lu/entendu que du bien, que ce soit en tant que cache cernes ou en tant que correcteur. 
.
.
Hé bien j'ai été déçue. J'ai pris la teinte 15 Fair/Clair qui convient parfaitement à ma peau. L'application se fait via un embout mousse, un peu comme les gloss. Je fais quelques points sur mon visage et puis j'estompe au doigt en tapotant pour un effet plus naturel sur mes cernes ou mes imperfections. Dés la première application j'étais comblée : il se fond plutôt bien dans la peau, ne laisse pas ne marque, ne s'immisce pas dans les plis, n'est pas lourd, ni collant, ni gras. 

Vous vous dites qu'il a l'air parfait et que mon article n'a aucun sens. 

Non car le gros point négatif selon moi est sa tenue. Au niveau des cernes rien à déclarer mais au niveau des imperfections, des petits boutons il me déçoit un peu. Il assèche la peau et ce n'est vraiment pas joli joli. Mes boutons, petits à la base, sont beaucoup plus visibles au fil de la journée et ça ne fait pas naturel du tout. 

Comme quoi le Fit Me Concealer ne va pas à tout le monde. 
 photo Amandine3_zpse0eb197b.png

Wednesday, April 15, 2015

TORONTO "YOURS TO DISCOVER" (4)

 .
Comme vous avez eu l'air d'apprécier ma dernière expédition à travers Toronto, je me suis dit que j'allais partagé de nouveau quelques clichés de la ville. Malheureusement le temps n'était plus trop de mon côté vu qu'il fait tout gris. Mais ça ne nous empêchera pas d'admirer les magnifiques Street Art dont Toronto est recouvert :) 
 .

Aujourd'hui, nous étions à Kensington Market. Comme vous avez pu le voir c'est un quartier assez coloré aux inspirations multiculturelles. Les quelques rues qui le définissent sont gorgées de salons de tatouages, boutiques vintages et petites échoppes de nourriture. J'ai hâte de pouvoir y retourner en été, appareil photo à la main pour vous montrer à quel point Kensington Market est captivant!!
 photo Amandine3_zpse0eb197b.png

Monday, April 13, 2015

"How are you doing today, Emily?" (SIDE EFFECTS)

En règle générale je ne m'éloigne pas trop de mes films pour ado ou de science fiction mais récemment j'ai regardé Side Effects, un thriller psychologique. Du début à la fin, je suis restée sans voix. Ce film m'a vraiment retourné, on ne s'attend à rien, on va de surprise en surprise. Et c'est plutôt intense!
.
.
A la sortie de prison de son mari Martin (Channing Tatum), Emily (Rooney Mara) sombre dans une étrange dépression. Après un épisode où elle tente de se suicider en fonçant avec sa voiture dans un mûr, elle est reçue par un psychiatre, Dr. Jonathan Banks (Jude Law). Il lui prescrit les antidépresseurs habituels et la voit régulièrement en consultation. Jusqu'au jour où elle arrive en état de choc et tout bascule. Aucun des médicaments ne fonctionne sur elle, elle a d'ailleurs tenté de se suicider à nouveau en se jetant sous la rame d'un métro. Déboussolé, le Dr. Banks demande conseil à une de ses consoeurs le Dr. Victoria Siebert (Catherine Zeta-Jones) quant au médicament à administrer à Emily. Celle-ci l'avait suivi peu de temps après l'arrestation de son mari et fini par lui suggérer un nouveau traitement expérimental Ablixa. Finalement, le traitement semble fonctionner sur Emily. Elle réussit enfin à dormir malgré quelques épisodes de somnambulisme (un effet secondaire d'Ablixa) mais rien d'alarmant. Sauf qu'un jour, elle se réveille et trouve son mari mort, poignardé dans le salon. 
.
.
J'espère que ce petit résumé vous donne un avant goût de la suite. Je vous laisse imaginer mais c'était plutôt dingue. Et mon cerveau s'est pris au jeu : Est-ce la faute des médicaments? Est-ce qu'elle voulait vraiment tuer son mari? Est-ce la faute du Docteur? Est-ce qu'elle ment? Une vraie psychose. Jusqu'à ce qu'on apprenne la vérité et là c'est reparti pour un tour. Un millier de questions m'a chamboulé l'esprit. Qui? Quoi? Quand? Wow! J'ai vraiment été prise par le scénario. Et jusqu'à la fin, je ne m'attendais pas... à cette fin. J'en reste encore chamboulée pour vous dire. 

A ça s'ajoute un casting au top ! C'était plutôt étrange de voir Channing Tatum dans un rôle sérieux où il ne montre pas ses muscles (même s'il est nu à deux reprises, évidemment on ne s'en plaint pas). Un rôle plutôt court qui plus est haha. Rooney Mara en Emily est juste époustouflante. Elle semble tellement fragile, délicate. Pauvre petite chose, on a vraiment l'impression que les médicaments lui font perdre la tête. Jude Law, wow. Je ne suis généralement pas une grande fan de Jude mais il m'a vraiment foutu une claque dans ce film. Il sort aussi du registre "Alfie, le beau gosse" pour un rôle plus intelligent, vraiment intelligent (prenons tout de même une minute pour apprécier le petit accent british de Jude, oh oui). Pour clôturer le tout, il y a Catherine Zeta-Jones. J'aime énormément cette actrice et ça fait du bien de la revoir dans un film. Quel canon!

Je vous laisse avec la bande annonce car si vous avez envie de vous arracher les cheveux, ce film est fait pour vous. Un vrai petit bijou. Oops j'oubliais presque de le mentionner : produit par Steven Soderbergh ;) 
.


Quel genre de film préférez-vous?
 photo Amandine3_zpse0eb197b.png